fbpx

Pour mieux servir son audience, il faut affiner sa connaissance client. Nous vous proposons dans cet article quelques astuces pour développer votre base de données clients en conformité avec le règlement relatif à la protection des données.

Base de données clients et formulaire d'inscription

La création d’un compte client peut vraiment être une aubaine en termes d’enrichissement des données. Les produits ou services ayant une réelle spécificité (bricolage, art culinaire…) peuvent justifier et sans grosse dépense pour l’entreprise quelques questions supplémentaires lors de l’inscription.

Rien n’empêche d’offrir par exemple un bon d’achat en échange de quelques informations complémentaires. Le bénéfice ici est de pouvoir dès la création du compte connaître les appétences de vos prospects. En restant vigilant sur votre coût d’acquisition, votre base de données peut être enrichie dès le début du cycle de vie de votre client.

Dans les deux cas, il sera nécessaire de bien définir les questions à poser, les personas peuvent dans ce contexte vous aider.

Dernier point et pas des moindres, le consentement. C’est la condition sine qua non pour que les informations recueillies sur votre base de données soient RGPD friendly.

Enrichir sa base de données avec un programme de fidélité

C’est un bon aperçu de la notion de « service rendu aux clients ». Il est tout à fait normal de chercher à connaître les goûts de vos utilisateurs pour être en mesure de proposer par la suite des offres améliorées.

Avant de se lancer dans ce vaste chantier, soignez le(s) parcours de vente existant(s). Un programme de fidélité aussi alléchant soit-il ne fonctionnera pas si les promesses de l’entreprise ne sont pas tenues.

Par exemple, vous pouvez proposer l’adhésion à un groupe d’amélioration moyennant rétribution. Une fois le consentement obtenu, il sera possible de sonder votre « panel de testeurs » pour optimiser vos produits ou services.

Les atouts de ce procédé sont une valorisation de l’image de marque par l’écoute client et par la suite, cibler les recueils d’information en rapport avec la navigation de votre audience, la bonne question au bon moment !

Créer du contenu de qualité

Nous nous sommes tous déjà retrouvés face à une interrogation. Dans ces moments-là, un de nos premiers réflexes est de faire une recherche en ligne via notre navigateur (GOOGLE, Qwant, Bing…). Ainsi votre contenu booste :

  • Votre visibilité. C’est un enjeu pour toutes entreprises ayant une activité online. Pour générer du trafic, il faut entre autres travailler son référencement naturel. Un des moyens de le faire est concevoir des vidéos, des articles de blog … à diffuser sur le web.

 

  • La crédibilité. En créant du contenu en lien avec votre secteur, vous validez une expertise dans un domaine précis. Cette notion est importante notamment pour l’image de marque de la structure.

 

  • L’engagement. Le plus simple ici est de placer votre regard côté client. Il souhaite acheter un produit dont il ne maîtrise pas l’utilisation. Si vous lui proposez une documentation dédiée, voire même une vidéo d’essai, un frein a potentiellement été levé pouvant faciliter la prise de décision de votre visiteur.

Mettre à disposition une ressource moyennant une adresse mail est aujourd’hui monnaie courante. Par exemple, un site consacré à la couture peut offrir le patron d’un ouvrage dont il aura préalablement fait la promotion par le biais d’un article sur son blog.

Les interactions entre une entreprise et son audience sont une mine d’or en termes d’information (enquête de satisfaction, concours…). Pour le service marketing, elles constituent un objectif en soi, la « connaissance client ». Une fois votre BDD en place, il est possible d’acquérir un outil d’aide à la décision (outil de scoring) afin de gagner en pertinence dans le cadre des différentes campagnes.

Vous avez maintenant toutes les clés pour construire une relation client basée sur la transparence, les préférences réelles de vos utilisateurs et la sécurité.